ombre

Quels sont les types de déchets nucléaires et où les stocker ?

Déchets nucléaires

Le stockage des déchets nucléaires représente des enjeux énormes en termes de sécurité, d’écologie, d’environnement et de santé. C’est aussi une logistique qui nécessite beaucoup de précaution durant toute la durée du traitement des déchets.

En France, il y a 19 sites comptant au total 58 réacteurs nucléaires, répartis sur l’intégralité du territoire. La production des déchets radioactifs en France a eu tendance à baisser au cours des dernières décennies. Par exemple, entre 2010 et 2013, 140 000m3 de déchets avaient été produits contre 85 000 m3 entre 2013 et 2016.

A lire : Fût PEHD et Fût métal pour le stockage des déchets radioactifs 

Les résidus radioactifs à sécuriser se récupèrent de plusieurs manières :

  • Suite au fonctionnement même de la centrale et de sa maintenance avec la pollution des filtres, des tissus, des tenues du personnel…
  • Quand une centrale est démantelée, des déchets sont récupérés dans les équipements, les vannes, les résines, les gravats…
  • Et enfin le déchet issu de la combustion est quant à lui le plus connu car c’est aussi le plus dangereux.

Mais il faut aussi avoir conscience que plus de 40% des déchets nucléaires ne sont pas issus de la production d’électricité des centrales. En effet, il existe d’autres activités produisant des déchets radioactifs :

  • La recherche (27%) à travers la physique des particules, la biologie, l’agronomie, le nucléaire civil…
  • La défense (9%) pour la force de dissuasion avec l’arme atomique ainsi que la propulsion des sous-marins et navires ;
  • L’industrie lors notamment de l’extraction de terres rares, la stérilisation de matériels médicaux, le contrôle des soudures…
  • Et la médecine avec la scintigraphie, la radiographie, etc.

Source des déchets nucléaires

Source : ANDRA

Quels sont les types de déchets nucléaires ?

Les déchets nucléaires sont classés selon leur durée de vie et l’intensité de leur radioactivité.

On distingue deux types de déchets nucléaires radioactifs :

  1. Les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC)
    Ce déchet a pour caractéristique de voir sa radioactivité divisée par deux tous les trente ans environ. Selon l’ANDRA (L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), ce résidu représente 90% du volume de déchets pour seulement 0,1% de la radioactivité totale.
  2. Les déchets à vie longue de moyenne et haute activité (MA-VL et HA-VL)
    C’est le déchet qui suscite le plus de polémiques et de craintes car il à une durée de vie très longue et souvent largement supérieure à 30 ans. Placé sous scellés et extrêmement sécurisés, ils transitent en général par La Hague. Ce déchet « longue durée » constitue seulement 10% du stock de déchets mais représente 99,9% de la radioactivité totale !

 

Par ailleurs, les déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA-VC) peuvent se transporter et se stocker plus facilement. C’est pourquoi Hirschfeld Emballages propose des solutions partout dans le monde avec des fûts, surfûts de sécurité et des conteneurs homologués pour le transport des matières dangereuses.

 

Où sont stockés les déchets nucléaires ?

En France, il existe plus de 950 sites d’entreposage et de stockage des déchets. Les problématiques pour stocker et transporter les déchets sont d’ailleurs nombreuses dans tous les pays d’Europe c’est pourquoi Hirschfeld Emballages fournit des fûts, surfûts et IBC sur tout le continent.

Pour en revenir au stockage des déchets, ils sont essentiellement gérés par l’Agence Nationale des Déchets Radioactifs (ANDRA) et le ministère de la Défense (pour le nucléaire militaire).

Les principaux sites sont ceux de :

  • Soulaines (Aube)
  • Morvilliers (Aube)
  • Marcoule (Gard)
  • Cap de la Hague (Manche)
  • Cadarache (Bouches du Rhône)

A noter que le site de Soulaines, avec ses 250 000 m3 est le plus grand site de stockage au monde. Il vise à garder déchets à courte vie de type FMA-VC pendant 300 ans, le temps qu’ils deviennent inoffensifs. Le principe de stockage est d’empiler les fûts et de les couler dans le béton.

Par contre l’Usine de Traitement Areva de la Hague, le site de Marcoule ou le centre de Cadarache vont recevoir les déchets hautement radioactifs de longue durée (HA-VL).

En conclusion, le stockage et le transport des déchets nucléaires nécessitent une logistique et des équipements particuliers.
Contactez Hirschfeld Emballages, spécialiste français depuis plus de 40 ans des solutions d’emballages, pour obtenir les prix de nos fûts, surfûts et conteneurs homologués pour le transport des marchandises dangereuses.

 

 

 

 

 

Philippe Roos avatar