ombre

Apiculture : bonnes pratiques pour le transport et stockage du miel

Nous fournissons des emballages industriels aux professionnels du secteur de l’apiculture. L’occasion de faire un point sur les principales bonnes pratiques à connaître ! Pour cela, nous avons interrogé Cécile Ferrus, Coordinatrice Qualité des produits de la ruche et Observatoire technico-économique chez ITSAP – Institut de l’Abeille, que nous remercions pour sa disponibilité.

Les emballages à privilégier pour le stockage et le transport du miel

En vente directe, le miel est généralement conditionné dans des pots en plastique ou en verre. Concernant la vente en vrac, l’idéal est de choisir un fût métallique. Généralement ce sont des fûts de grande contenance, jusqu’à 200 ou 300 L, qui sont les mieux adaptés. Il faut vérifier plusieurs points ou prendre certaines mesures pour pouvoir transporter du miel dans un fût :

  • L’alimentarité du fût : le fût doit être verni, ou avoir une peinture alimentaire.
  • L’état intérieur du fût : il ne faut pas que le vernis s’écaille par exemple, car le miel sera versé directement dans le fût.
  • L’aération du fût : il vaut mieux aérer les fûts neufs ou rénovés avant utilisation, pour que le miel ne s’imprègne pas de l’odeur.

→ Voir nos fûts en acier avec intérieur verni.

futs metalliques pour transport miel

© Provence Miel

Les bonnes pratiques lors du transport et du conditionnement du miel

Le miel est un produit stable qui se conserve bien. Il n’est pas particulièrement favorable au développement microbiologique. Mais sa qualité reste à contrôler !

Reportez-vous au décret « Miel », n°2003-587 du 30 juin 2003 pour l’application de l’article L. 214-1 du code de la consommation. Ce décret fixe les critères de qualité du miel, dont la teneur en HMF (hydroxyméthylfurfural), critère qui évolue avec le stockage ou le chauffage du miel.

Quelques bonnes pratiques à respecter pour le transport et le stockage des fûts de miel :

  • Fermez bien les fûts pour éviter toute contamination du produit par l’extérieur durant son transport.
  • Contrôlez l’état extérieur et intérieur des fûts à réception.
  • Stockez les fûts au sec et à environ 14°C (ou moins).

 

Pour plus d’informations, l’ITSAP vient de publier un guide de bonnes pratiques, et un second spécifique à l’hygiène verra prochainement le jour :

> Le Guide de Bonnes Pratiques Apicoles est destiné à tous les apiculteurs (amateurs, pluriactifs et professionnels) : http://www.itsap.asso.fr/downloads/publications/flyer_gbpa_itsap_web.pdf.

> Le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène en Apiculture sera publié prochainement, après validation par les administrations : http://www.itsap.asso.fr/

Philippe Roos avatar